Lecteur indispensable au sens critique développé, homme ou femme de l’ombre, bénévole au grand cœur, il est souvent indispensable à la publication d’un roman, je veux bien sûr parler…. du bêta-lecteur.

Qu’est-ce qu’un bêta-lecteur ?

Attention, le terme bêta-lecteur est parfois confondu avec celui-ci de correcteur, mais leurs rôles sont totalement différents et complémentaires. Alors que l’objectif du correcteur est d’éliminer les dernières coquilles, fautes de grammaire de syntaxe ou autres, celui du bêta-lecteur est de donner des pistes à l’auteur pour corriger certaines faiblesses du manuscrit. En effet, le nez plongé dans son roman, l’auteur a parfois beaucoup de mal à prendre du recul sur son texte. Le bêta-lecteur est là pour soulever les points épineux et poser des questions. Bien entendu, il peut indiquer à l’auteur les fautes que celui-ci aperçoit au fil de sa lecture, mais c’est du bonus.

Un bêta-lecteur pourra par exemple te dire :

Dans ce paragraphe tu as tout de même écrit 10 fois le mot : regard… Un synonyme pourrait peut-être être utilisé, au moins une fois 🙂

Au début du roman tu dis que John a deux frères et maintenant il ne semble en avoir plus qu’un seul. Il y a eu un décès ou j’ai loupé quelque chose ?

Ton héroïne a réussi à tuer 3 soldats à elle seule, armée uniquement d’une petite cuillère en plastique. Tu ne trouves pas ça un peu gros ?

En gros, un bêta-lecteur permet  de questionner l’auteur sur les points suivants :

  • La crédibilité des personnages ;
  • Les interactions entre les personnages ;
  • La qualité des descriptions ;
  • L’originalité de l’intrigue ;
  • La crédibilité de l’intrigue ;
  • Le rythme du récit ;
  • La conclusion de l’histoire.

Les qualités d’un bon bêta-lecteur : 

  • La générosité. Le bêta-lecteur est une personne bénévole et ses services ne sont par conséquent pas rémunérés. (Et pourquoi ça ? Je vous explique tout ici) La relecture prend du temps, être bêta-lecteur c’est donner de son temps et donner de sa personne en participant à une aventure littéraire.
  • La bienveillance. J’insiste sur ce point. J’ai vu trop d’auteurs abandonner leur texte à cause de remarques très désagréables de bêta-lecteur qui se prenait presque pour Dieu. J’ai moi-même eu une très mauvaise expérience à ce sujet… Promis, je vous en parle dans un prochain article.
  • Le sérieux. Vous vous apprêtez à envoyer votre texte pour la première fois, le bêta-lecteur est votre premier lecteur donc il est donc important d’avoir confiance en lui. N’envoyez pas votre texte à n’importe qui sous peine de voir votre travail plagié…cela arrive plus souvent que l’on ne le croit.

Le top 4 des mauvais bêta-lecteurs :

  • L’accapareur. Facile à reconnaître, car il ne va pas te faire de commentaires, mais réécrire directement la moitié de ton texte. Il peut également te dire des choses du style : je n’aime pas les chiens tu devrais plutôt lui faire adopter un chat. Pour lui la bêta-lecture est une invitation ouverte pour coécrire une histoire.
  • Flash Gordon. Aussi rapide que l’éclair, il lit et corrige ton roman en moins de 24h. Et là, je vous entends déjà me dire : “Bah, c’est génial. C’est quoi le problème ?” Le problème c’est qu’il n’a ajouté que 10 commentaires sur ton texte dont 8 sont pour des ajouts de virgules.
  • Monsieur Moustache. Si vous ne savez pas de qui je parle, rendez-vous ici. Monsieur Moustache va vous expliquer que ce qui est à la mode en ce moment ce sont les thrillers alors il vous conseille de changer complètement votre texte et de le réécrire en ajoutant plus de suspens. Il sera condescendant, arrogant et donneur de leçon, mais il vous expliquera qu’il fait tout ça pour votre bien.
  • L’amoureux. C’est l’opposé de Monsieur Moustache. Il est littéralement amoureux de votre texte, il en aime chaque paragraphe, chaque ligne, chaque mot. Tous ses commentaires se terminent par j’adore sans aucune explication… c’est constructif.

Pour terminer cet article, je n’aurai qu’une seule chose à vous dire : bêta-lecteurs, je vous aime !

6 thoughts on “Avis de recherche : le bêta-lecteur idéal”

  1. En espérant que ça fonctionne, parce que parfois j’ai un souci pour laisser des commentaires et j’ai cessé de chercher à comprendre, lol…
    Juste donc ce petit commentaire pour t’aviser que je découvre ton blog par cet article, et que je compte bien désormais le suivre ! 🙂
    J’espère que tu trouveras tes bêta lecteurs, c’est vrai qu’ils sont une aide précieuse pour nous ! 🙂

  2. J’aime beaucoup le ton de cet article 🙂
    Je fais la bêta-lecture d’une série qui paraît en épisodes et je pense que ça se passe bien avec l’autrice, mais j’évite de me prendre pour Dieu 🙂 Je me retrouve par contre dans la nécessité de ne pas dire que du positif. D’épisode en épisode, l’autrice a tellement amélioré son texte que finalement, il devient dur de trouver des choses qui seraient perfectibles. Du coup, j’ai l’impression de couper les cheveux en quatre en pointant des détails. Mais c’est peut-être aussi le rôle d’un bêta-lecteur, ne dit-on pas que le diable est dans les détails ?
    Quant au top 4 des mauvais bêta-lecteurs, c’est assez édifiant. Pauvres auteur(e)s !

  3. Je viens aussi de découvrir ce blog. Les articles sont très instructifs et agréables à lire. J’ai bien aimé l’autre billet sur Monsieur Moustache. J’avais un ami comme cela, mais il ne portait pas de moustache^^

N'hésitez pas à laisser un commentaire...ça fait toujours plaisir ;)

%d blogueurs aiment cette page :