Il y a quelques jours, je vous parlais des bêta-lecteurs et de leur importance dans le processus de correction d’un texte et alors que j’écrivais cet article, un mauvais souvenir à ce sujet que j’avais totalement enfoui dans un petit coin sombre de mon esprit est remonté à la surface. J’ai bien pensé à l’oublier à nouveau et à continuer ma route, mais je crois qu’il est important d’en parler, car je suis persuadée de ne pas être la seule à avoir subi ce genre de mauvaises expériences.

En 2016, je terminais l’écriture de mon roman Semblables, mais une fois les derniers mots posés, je n’avais personne pour relire mon texte. Je n’avais pas le courage de partager mon texte avec mes amis et ma famille et je ne connaissais personne dans le domaine de l’édition ou du livre. J’ai alors cherché de l’aide sur le web, et je suis tombée sur un forum pour jeunes écrivains. Sur celui-ci, une des rubriques permettait de demander une betâ-lecture en « live » par deux correcteurs. On se retrouvait ainsi sur un document partagé de type drive et les correcteurs corrigeaient en direct et posaient des questions sur le texte. Naïvement, je me suis dit génial, ça favorise l’échange et l’interactivité, c’est vraiment un super principe !

Je ne suis pas du tout une personne d’un naturel susceptible (c’est probablement ce que dirait une personne susceptible, non ?), j’ai soumis mon texte de nombreuses fois et j’encourage la critique même dure, je me dis qu’il y a toujours des choses à prendre.

Mais là, durant 3 heures, j’ai subi les private jokes des correcteurs entre eux et les commentaires désobligeants de personnes complètement fermées d’esprit… 3 longues heures de remarques presque inutiles à grand coup de phrases présomptueuses et philosophiques… Le seul but de cette soirée semblait être de descendre le texte et son auteur. Impossible de retrouver le fichier entier car il a été supprimé mais j’avais noté quelques phrases softs sur un word à l’époque car le chat était si violent que j’ai préféré ne jamais relire les propos :

“Ce rêve est étrangement libéral avec les informations utiles et chiche avec la distorsion, le symbolisme, et l’éventuel mais surtout le grand n’importe quoi”

“C’est donc un homme fin, bien dessiné et ravageur. Ouaip. Ouaip. Un bon profil de taré qui bat sa femme le soir”

“OMG Cosmo existe dans le futur dystopique l’humanité a VRAIMENT merdé (“Hans sera un bon mari ce soir”, c’est une des phrases les plus flippantes que je connaisse si tu envisages qu’elle va être mariée avec pour le reste de sa vie) (“Hans ne va peut-être pas me violer, ce soir” *clap*) POSITIVE THINKING”

“‘J’ai vraiment l’impression d’entendre la publicité pour la boulangerie-pâtisserie du coin de la rue dans un cinéma de campagne. C’est très… moche et impersonnel”

“Virginia n’est plus une femme excentrique là. Mika faut faire un tableau clinique. “Ne sait pas choisir ses vêtements / Ne peut pas attraper le bras de quelqu’un”(elle est peut-être aveugle ? :o) son mari cache la couverture de ses livres pour qu’elle ne se moque pas de lui alors ça voudrait dire qu’elle est secrètement Daredevil ou qu’il est parano. Tout est ridicule.” 

Ce n’est qu’un tout petit extrait, car la conversation a duré 3 heures. Je ne sais pas pourquoi je ne suis pas partie, pourquoi je n’ai pas fermé le chat en me disant “ce n’est qu’une bande d’imbéciles“. À l’époque je pensais sans doute que ces personnes avaient un certain crédit alors que je n’étais qu’une novice…

À la fin de ce calvaire, j’ai eu pour seul au-revoir un : je n’accroche pas, ce n’est pas ma came. Bonne soirée. Et je suis partie me coucher, totalement désemparée.

Je crois que je ne suis jamais sentie aussi ridicule de toute ma vie. Vous voyez quand à la télévision, dans les best-of ou bêtisiers, on nous passe les images d’une pauvre femme qui passe son audition pour la Nouvelle Star, mais qui chante comme une crécelle à vous en faire saigner les tympans ? Devant ce spectacle les gens se tordent de rire ou s’indignent : mais comment  est-ce possible que personne ne lui ait dit qu’elle chantait si mal ? Comment cette fille n’a-t-elle pas pu se rendre compte qu’elle ne pourra jamais devenir chanteuse et que cela en est ridicule ? Et bah, je me suis sentie comme cette pauvre chanteuse…

Je me suis demandée comment j’ai pu être aussi bête pour penser que j’avais quelque chose de spécial, pour penser que les gens aimeraient lire mes textes.  Et là, je me suis dit que je n’écrirais plus jamais.

L’histoire aurait pu se terminer là si je n’avais pas eu de soutien de la part de certains internautes avec qui j’ai pu partager cette expérience.

Je m’étais également inscrite en parallèle à un autre forum, mais cette fois-ci beaucoup plus sérieux, avec une communauté de grenouilles comme on les appelle, vraiment bienveillantes Ce forum est basé sur la réciprocité, l’échange et l’entraide entre amoureux de l’imaginaire (auteurs et lecteurs) pour améliorer des textes en pratiquant la bêta-lecture.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à aller directement sur le site et n’hésitez pas à m’envoyer un petit message mon pseuso est Arsinoe : https://cocyclics.tremplinsdelimaginaire.com

Tout cela pour dire un grand merci à ces personnes qui m’ont soutenue, ce n’était peut-être que de petits messages d’encouragements à l’époque, mais ils m’ont donné la force de continuer et aujourd’hui je sais que je ne me laisserai plus déstabiliser par ce genre de personnes nocives qui pour se sentir bien ont besoin de mettre les autres six pieds sous terre.

Alors si je n’ai qu’un conseil à vous donner, c’est de vous faire confiance ! Soyez capable d’accepter les critiques constructives car elles vous permettront d’améliorer votre texte et le reste, oubliez-le.

Si vous aussi vous avez eu de mauvaises expériences et que vous voulez en discuter, n’hésitez pas à les partager.

 

9 commentaires sur “Bêta-lecture – Je partage avec vous ma mauvaise expérience”

  1. Bonjour, j’ai découvert le blog avec cet article^^
    Autant je suis persuadée que la béta-lecture est indispensable pendant/après l’écriture, autant j’ai failli arrêter plusieurs fois l’écriture à cause de béta-lecteurs. Pas parce qu’ils trouvaient des défauts dans mes textes, mais parce que leurs commentaires étaient parfois étranges…
    Par exemple, lors de ma toute première expérience, “on” est venu me faire la morale parce que j’avais l’audace d’avoir commencé l’écriture par un cycle (pas ma faute, c’est l’histoire qui s’est faite comme ça :'( ), et ce en des termes pas très sympathiques, sachant que “on” n’avait même pas lu le texte.
    Et depuis, ça arrive de temps en temps que je reçoive des commentaires si bizarres que j’ai envie de laisser tomber… heureusement que j’ai ma béta-lectrice principale est là pour me remettre sur mes pieds quand ça arrive^^

    1. Oui c’est bien triste car montrer ses écrits et déjà si compliqué… On m’a également reproché d’avoir débuté l’écriture par un cycle, je me suis vraiment aperçu qu’il y avait beaucoup de donneur de leçons. Tu ne devrais pas écrire au présent. Tu devrais vieillir ton héroïne. Ne commence pas un roman par ça.. Mais heureusement il y aussi des personnes géniales qui sont de véritables soutiens dans la tempête. Bonne chance pour l’écriture et bonne visite !

  2. Bonsoir Julie ! Je suis assez choquée par ton témoignage, c’est la raison pour laquelle je ne fréquente pas ce type de forum. J’ai une connaissance qui a eu le même genre de problème que toi: des gens se sont acharnés sur son texte en lui faisant des remarques très désagréables. Elle écrit de la dystopie, et on arrêtait pas de tout comparer à Hunger Game. Elle a eu le malheur d’utiliser le mot capitole, ça n’a pas manqué, on l’a traitée de plagieuse, on lui a dit qu’elle n’avait aucune imagination et qu’elle devrait se tourner vers la fanfiction… Alors que le mot capitole est un mot du dictionnaire et que son histoire parle de cyborgs :/ J’ai été très choquée par la violence des propos et la façon dont elle a été victime. J’ai passé la soirée à la rassurer, mais c’est quelqu’un de très négatif qui manque de confiance en elle. L’expérience a été dévastatrice, elle a mis du temps avant de recommencer à écrire. Heureusement, aujourd’hui, ça va mieux.

    Je sais que tout le monde n’est pas mauvais et qu’il y a des gens, sur ces forums, vraiment désireux de venir en aide aux autres mais il y en a aussi beaucoup qui sont ce que j’appelle des écrivains ratés, et qui se défoulent gratuitement sur ceux qui arrivent à écrire quelque chose. Je pense que la bêta lecture doit être une affaire de confiance. Il faut solliciter des personnes qui n’auront pas peur de nous dire la vérité, qu’on sait honnête, et qui sauront nous parler. En tant qu’auteure, ce sont des amies proches qui s’en chargent et elles n’hésitent jamais à pointer du doigt ce qui cloche. Leurs remarques sont d’autant plus importantes pour moi, parce qu’elles viennent d’elles, parce que je sais qu’elles ont des goûts différents, affirmés, ce qui m’apporte une richesse critique. Je crois que je ne serais pas capable de solliciter un / une inconnu/e pour me bêta lire. C’est trop personnel, trop privé, comme type d’échange.

    Je n’ai pas lu ce que tu écris mais je suis heureuse que tu aies été capable de passer outre cette affreuse expérience. Tu as raison, il faut croire en soi même s’il faut aussi savoir se remettre en question ! Bravo pour ta force de caractère 🙂

    1. Un grand merci pour ton commentaire ! Ce n’est jamais simple de parler de ce genre de chose mais j’espère que ça aidera des auteurs ou futurs auteurs à ne pas abandonner 😉

  3. Tes propos sont toujours aussi perspicaces! Moi j’ai hâte de le lire ce livre! Des cours extraits que tu as mis, même si ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu, je sens bien que c’est quelque chose d’intime, qui te ressemble. Mais bon je l’ai pas lu alors je peux me tromper!

    En tout cas, maintenant tu as signé avec une maison d’édition et tout le monde ne peut pas en dire autant! :p Cela ne doit donc pas être si mal!!!

  4. la vache! la violence des com pas du tout constructif juste pour se moquer je n’aime pas du tout ce genre d’attitude, les gens se croient tout permis 🙁 personnellement j’ai été bêta-lectrice 2 fois j’ai été bienveillante je n’ai jamais été trop violente et blessante déjà que je n’aime pas les com non constructifs même si un roman dont j’ai été bêta-lectrice m’a fait penser à une fanfiction surtout “des âmes vagabondes” on sent trop l’inspiration! Sinon j’écris mais c’est en cours d’écriture moi j’ai la faculté de me remettre en question et je n’ai pas de bêta-lectrices/lecteurs et personnellement je n’en ressens pas le besoin d’avoir ça! avis personnel

  5. Ca sent les gars qui aiment étaler leur science (qu’ils n’ont pas). C’est très compliqué de trouver des beta-lecteurs, j’hésite depuis longtemps à m’inscrire sur CoCyclics mais comme il faut s’investir pas mal pour y entrer j’aimerais trouver des retours au sujet de ce forum.

    1. Honnêtement, j’ai mis un an avant de m’inscrire car tout me semblait compliqué sur le forum. Il y a beaucoup de règles, de rubriques … au final je ne regrette pas c’est une super expérience et j’ai rencontré de très belles personnes 🙂

N'hésitez pas à laisser un commentaire...ça fait toujours plaisir ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :