Aujourd’hui changement de sujet ! Je ne vais pas vous parler littérature mais plutôt musique, même si les deux sont étroitement liés puisque je suis quelqu’un qui apprécie les textes travaillés et avec le nouvel album de Grand Corps Malade, je n’ai pas été déçue ! J’avais donc envie de partager avec vous mon énorme coup de cœur pour l’album mais plus particulièrement pour trois titres de celui-ci « Mesdames » , »24h » et « Mais je t’aime« .

M E S D A M E S, un Album/titre féministe ?

Sur l’album intitulé Mesdames, le chanteur interprète 9 chansons en duo avec des femmes chanteuses, musiciennes ou actrices (Véronique Sanson, Louane, Suzane, Laura Smet, Julie & Camille Berthollet, Camille Lellouche…)

Je suis tombée complètement par hasard sur le titre M E S D A M E S qui semble être l’introduction de l’album de Grand Corps Malade.

Pendant trois minutes, le chanteur rend hommage aux femmes avec un grand F. Les messages sont sublimes. La plume est acérée, franche et sans fioriture : tout ce que j’aime.

Quelques rimes particulièrement appréciées : 

Vous êtes infiniment plus subtiles, plus élégantes et plus classes

Que la gent masculine qui parle fort, prend toute la place

Et si j’apprécie des deux yeux quand tu balances ton corps

J’applaudis aussi des deux mains quand tu balances ton porc

Comment ne pas être en admiration, et sans commune mesure.

Pour celles qui portent et fabriquent pendant 9 mois notre futur

Pour celles qui cumulent plusieurs emplois et ce, sans sourciller

Celui qu’elles ont dans la journée et le plus grand, mère au foyer

Pendant 24h – un cri du cœur ?

Pendant 24h est un duo entre Grand Corps Malade et la chanteuse Suzane. Le temps d’une chanson, il échange leur corps et leur vie. Même s’il dénonce beaucoup injustices et met en lumière les différences homme/femme, le titre se veut drôle et sans prise de tête.

J’pourrai ne plus me raser

Personne dira que c’est dégueu

J’aurai plus mal au ventre ragnagna de mes deux.

Je dirai « bonjour patron »

Sans qu’il me dévore des yeux

Dealer l’augmentation

Sans dîner amoureux.

Mais je t’aime… la chanson qui ne peut pas vous laisser de marbre.

Le texte est moins étayé, moins présent que dans les autres titres mais il n’en reste pas moins travaillé. Les mots sont plus simples et laissent une grande place aux voix et à la musique. Habituellement ce n’est pas le genre de chanson que j’écoute mais je dois bien avouer qu’à la première écoute, elle m’a donné des frissons.

Je t’aime en feu, je t’aime en or

Je t’aime soucieux, je t’aime trop fort

Je t’aime pour deux, je t’aime à tord

C’est périlleux, je t’aime encore

Alors c’est vrai ça me perfore

Je t’aime pesant, je t’aime bancale

Évidemment ça me dévore

Je sais tellement que je t’aime, mal

Et vous, vous connaissez ? Vous aimez ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire...ça fait toujours plaisir ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :