Suite à votre engouement sur les réseaux sociaux pour certaines de mes histoires, place à un nouveau concept d’article, j’ai nommé “Il était une fois” ! Non, je n’ai pas choisi ce titre en référence à ce magnifique dessin animé sur le corps humain, qui m’a tant traumatisé enfant… Je vais simplement vous raconter des anecdotes sur ma vie et comme j’ai souvent la poisse, les situations sont assez cocasses alors autant en profiter pour en rire !

Alors, pour cette première histoire, asseyez-vous bien confortablement dans votre canapé, dans votre lit ou même au fond de votre siège de métro en plastique qui fait mal aux fesses,  (au final l’assise n’est pas le plus important). C’est bon, vous êtes bien installé ? Alors, c’est parti !
Ps : vous pouvez vous moquer. Moi à votre place, je l’aurais fait.
Je vais rarement au cinéma mais pour une fois, j’avais envie de me faire plaisir et de couper un peu avec ma semaine de travail qui a été intense.
Je m’installe alors bien au fond de mon fauteuil, prête à en prendre plein les yeux.
Au beau milieu du film, un téléphone sonne. Je me félicite d’avoir pensé à mettre le mien en silencieux et ainsi de ne pas avoir à subir les regards noirs des visiteurs qui cherchent la personne à lyncher.
La sonnerie retentit à nouveau. Je m’agace, ce n’est quand même pas compliqué d’éteindre son téléphone surtout au bout de six sonneries ! Le téléphone ne doit pas être loin de nous, un ou deux rangs devant peut-être.
Ma voisine me fixe avec insistance, je lui offre mon sourire qui signifie « je n’y suis pour rien, ce n’est pas le mien. »
La personne une rangée devant moi se retourne à son tour vers moi, je lui montre mon téléphone en preuve de bonne foi.
Mais à qui est ce foutu mobile, que quelqu’un l’arrête !
Bingo. Plus un bruit. Je me remets doucement dans le film, et là, le téléphone sonne à nouveau…
Je souffle. Ma voisine se tourne vers moi le regard accusateur :
– Est-ce que vous pouvez éteindre votre téléphone ? me demande t-elle sèchement.
– Ce n’est pas le mien, lui réponds-je en brandissant à nouveau mon mobile.
– Pourtant, c’est votre sac qui sonne, m’indique-t-elle le doigt pointer vers le sol.
J’attrape mon sac, la sonnerie provient bien de l’intérieur de celui-ci. Je ne comprends pas. Je saisis alors un autre téléphone… mon téléphone professionnel… je l’avais complètement oublié.
Autant vous dire que je me suis fait toute petite… toute, toute petite durant le reste du film.
Ps: le film c’était “A star is born” et c’était génial.

N'hésitez pas à laisser un commentaire...ça fait toujours plaisir ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :