Voilà un moment que je n’avais pas réalisé de chroniques sur ce blog. Et pour cause, l’écriture est une passion qui absorbe tout mon temps… Cependant, ce week-end j’ai délaissé mon clavier pour ma liseuse et je me suis plongée dans un roman qui me faisait très, très envie ! Allez, je vous spoile la chronique mais j’ai été un peu déçue de ma lecture.


Auteur : Erin Beaty
Éditeur : LUMEN
Date de parution : Février 2018

Le résumé du roman :

Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Faire un beau mariage. Elle se présente donc chez une des entremetteuses chargées de l’évaluation du potentiel de chaque candidat – des femmes qui font et défont les fortunes d’une famille, d’une région, d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, elle échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse fait toutefois d’elle son apprentie. 


Mon avis sur le roman “La couleur du mensonge”

Ce que j’ai aimé :

La base de l’histoire

Lorsque j’ai lu le résumé du roman, je ne pouvais pas me tromper dans le choix de ma lecture car celle-ci annoncée une histoire avec tout ce que j’aime le plus à l’intérieur ! C’est-à-dire, un peu de romance, une usurpation d’identité, des manigances, des problèmes politique, des retournements de situation… Oui, le contrat a été respecté. J’ai bien retrouvé tout ces éléments dans l’ouvrage même si je n’ai pas été conquise et ça je vous en parle après.

La couverture

Je sais, je sais… On ne juge pas un livre à sa couverture mais je suis bien obligée d’en parler car c’est aussi ce magnifique visuel qui m’a poussé à sauter le pas et à acheter le roman. Je suis faible de ce côté là, mon œil de communicante est directement attiré par toutes les belles illustrations.

Sage : le personnage principal

Enfin un personnage avec du caractère ! Sage est une jeune fille de seize ans, indépendante et indomptée. Elle est tout le contraire de la pauvre petite fille qui attend d’être sauvé par son prince. Sage est intelligente et combative, elle prend son destin en main et c’est tout à son honneur ! C’est un personnage auquel je me suis attachée au fil des pages. Je ne suis donc pas restée insensible quant à son sort et c’est notamment grâce à elle que j’ai parvenu à ne pas abandonner la lecture.

Ce que j’ai moins aimé ou pas du tout aimé  ☹

Le manque d’action au début

C’est la première fois que j’ai autant de mal à me plonger dans une histoire. Le début est assez mou et long et cela dure un moment puisque je n’ai réussi à me mettre dedans qu’à la fin du chapitre 45 ! L’auteur pose les bases, ce qui est tout à fait normal mais je suis persuadée que certains passages auraient mérité à être écourtés pour éviter cette lenteur.

Les personnages secondaires

Certains personnages sont un peu clichés et d’autres auraient mérités d’être développés. Je n’ai pas grand chose à dire de plus car les personnages secondaires ne m’ont vraiment pas marqué..

Le manque d’action

Je m’attendais vraiment à lire un roman qui allait me tenir en haleine avec beaucoup d’intrigue et de retournements de situation mais au final ça n’a pas été le cas. J’ai deviné la quasi totalité du scénario et je n’ai rien eu à me mettre sous la dent pour patienter durant 600 pages…

Pour conclure, je dirais que c’était une lecture agréable. Je ne regrette pas mon achat car la plume est belle et Sage est un personnage intéressant. Cependant, je reste persuadée que les 150 premières pages du roman n’ont que peu d’intérêt. Je suis un peu déçue car je n’ai entendu que du bien de ce roman, je n’ai lu que des critiques positives et finalement, je me sens frustrée de ne pas avoir trouvé mon compte dans celui-ci.

Comme d’habitude, je vous laisse sur une citation du roman :

Les forgerons façonnent l’acier à leur guise, mes consœurs et moi-même en faisons autant avec les hommes et les femmes. Nous ne sommes pas les seuls, d’ailleurs. Acteurs et conteurs se jouent de leur public eux aussi. »

N'hésitez pas à laisser un commentaire...ça fait toujours plaisir ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :