Cela fait très longtemps que je n’ai pas poussé un coup de gueule sur cette page, il faut dire que ça faisait un moment que je n’avais pas eu l’immense honneur de croiser Monsieur Moustache. Et voilà qui est fait, en à peine trois minutes de conversation, il a réussi à m’exaspérer pour une année entière. Donc aujourd’hui, nous n’allons pas parler de lecture ni d’écriture mais de jeux vidéo !

Image Pixabay : jeux vidéosIl se trouve que ce week-end, je serais à la Paris Games Week 😍. Étant une grande fan des jeux vidéo, je dois avouer que participer à ce salon c’est un peu comme aller à Disney pour moi. En apprenant que j’aimais les jeux vidéo, j’ai senti la déception dans la voix de Monsieur Moustache lorsqu’il m’a déclaré :

” Ah bon tu vas dans ces trucs de gamins attardés ? Je t’aurais plus vu comme une intellectuelle étant donné que tu écris”.

Alors là, autant vous dire que j’ai rassemblé toute la force que je possédais en moi pour ne pas l’étrangler et rien que pour ça, je mérite bien un petit commentaire de soutien sur cette publication😂. Enfin bref, je lui ai gentiment expliqué que oui, j’aimais aller au théâtre et relire mes classiques mais que je ne passais pas pour autant mes nuits devant La Religieuse de Diderot ou L’Ingénu de Voltaire. Je pense qu’il existe autant de sortes d’auteurs qu’il y a de personnalités, alors il faut arrêter les stéréotypes ! Oui j’écris, oui je lis, oui je boxe et oui je joue aux jeux vidéos et je ne parle pas des Sims et oui je suis une femme, c’est un autre sujet qu’il va falloir que je pense à aborder ici

De plus, coupez-moi si je me trompe, je n’ai pas la sensation que la pratique des jeux vidéo ait altéré mon intellect . Je ne comprends pas qu’en 2017, certains n’aient toujours pas compris que :

 

– Non, les jeux vidéo ne rendront pas vos enfants bêtes.

– Non, les jeux vidéo ne sont pas responsables de la montée de la violence en France.

– Non, votre neveu ne va pas devenir un tueur parce qu’il joue à Call Of Duty.

– Non, tous les gamers ne sont pas des chômeurs ou des asociaux.

Personnellement, j’adore les jeux vidéo en particuliers les RPG pour ceux qui connaissent car comme les livres, ils vous plongent dans un univers, dans une histoire avec ses personnages, ses décors. Contrairement à la lecture, vous êtes complétement immergé dans ce monde et vous pouvez même interagir avec celui-ci. Dans un univers parallèle ou une autre vie, je crois que j’aimerais participer à l’élaboration et à la création de jeux vidéo.

Lorsque je vois, à la Paris Games Week ou dans d’autres types de salons, des adultes émerveillés avec des étoiles plein les yeux devant les différents stands, je reste moi-même ébahie. Honnêtement, avec tout ce qui se passe actuellement, ça fait du bien au moral de constater que la magie n’est pas perdue, même lorsque l’on est plus des enfants.

Et vous, vous jouez ? Vous connaissez des joueurs ? Vous n’êtes pas d’accord avec mes propos ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

3 thoughts on “Non, les jeux vidéo ne sont pas responsables de tous vos maux…”

  1. ça me rappelle quelqu’un qui m’expliquait que la brusque apparition de violence chez son petit-fils devait venir du fait qu’il jouait à Mario kart ! J’ai du garder mon sérieux, pour répondre que j’en doutais fortement :p

    Personnellement, je ne joue pas, mais c’est une culture qui m’a toujours attiré néanmoins ^^

    1. Ah oui Mario Kart, avec toutes ses tortues et peaux de bananes, quelle violence 🙂 C’est drôle, car à l’époque des premières consoles comme la Nintendo Nes, je n’avais pas l’impression que ce genre de réflexion était faite aux joueurs ^^

  2. Juste un peu mal aux yeux quand on abuse, mais c’est tout ^^
    Sinon, selon le jeu, cela permet de penser à autre chose (ou au contraire de laisser batifoler son imagination… j’avoue, je joue aux Sims :p )

N'hésitez pas à laisser un commentaire...ça fait toujours plaisir ;)

%d blogueurs aiment cette page :